CLICK HERE FOR COVID-19 UPDATES

Un cours multimédia rend concret l’engagement des patients pour les étudiants

Happy young university students studying with books in library. Group of multiracial people in college library.

Chargés d’animer un atelier sur l’engagement des patients pour des étudiants diplômés dans le créneau du vendredi après-midi d’un stage de formation de quatre jours, les organisateurs ont fait preuve de créativité avec la vidéo, le multimédia, la narration d’histoires, et plus encore.

« Nous savions que nous devions être très engageants », dit la Dre Kerry Kuluski, l’une des architectes de l’atelier et professeure agrégée à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé de l’Université de Toronto.

Conçu pour présenter les principes fondamentaux de l’engagement des patients dans la recherche à 70 nouveaux étudiants à la maîtrise et au doctorat, l’atelier devait combler une lacune dans le programme d’études et sensibiliser les étudiants aux avantages et aux difficultés d’inclure dans leur recherche des personnes ayant une expérience concrète. Il avait été organisé par un comité composé de patients, de soignants, de membres du corps professoral et du directeur adjoint de l’USSO, John Riley.

Mobiliser les patients, les soignants et le milieu : concevoir ensemble ce que l’avenir réserve à l’Institut des politiques, de la gestion et de l’évaluation de la santé, telle était la thématique d’un module comprenant un échange en groupe pour saisir l’engagement des patients du point de vue clinique, de la recherche, des patients eux‑mêmes et des décideurs; un sondage interactif; des vidéoclips; un dialogue interactif sur le pourquoi, le quoi et le comment de cet engagement. Dans leurs commentaires, les participants ont été extrêmement positifs quant à l’approche et à la valeur de la séance.

Considérant ce succès, un cours complet sera proposé à l’Institut. Des patients et des membres de la communauté aideront à concevoir et à présenter le programme. L’objectif serait de fournir une expérience pratique de partenariat avec les patients en recherche, les étudiants visitant des établissements de soins de santé, jouant le rôle d’observateurs au sein des conseils consultatifs des patients et des familles, et participant à des projets d’amélioration de la qualité pour mieux comprendre l’engagement des patients de leur propre point de vue et de celui des fournisseurs de soins.

« L’atelier, nous nous en sommes rendu compte, a été vraiment amusant », dit la Dre Kuluski. « Les étudiants y ont beaucoup appris. Nous espérons que lorsqu’ils penseront plus sérieusement à leur thèse, ils se tourneront de nouveau vers nous pour que nous puissions les aider à établir des liens avec les patients et leur famille, à élaborer des questions de recherche, à former un comité, et à répondre à la question “comment faire cela de façon réaliste?” Nous voulons être une ressource pour ce travail. »

« Nous formons la prochaine génération de chercheurs et de fournisseurs de soins de santé », dit la Dre Kuluski. « Si nous voulons améliorer les soins, nous ne pouvons le faire sans les patients et les familles. Les universités, les collèges et tous les forums de formation doivent former et soutenir les étudiants et les chercheurs désireux d’établir des partenariats avec les patients et les familles. Il ne faut pas avoir peur de cela. »