CLICK HERE FOR COVID-19 UPDATES

Groupe de travail sur les communautés francophones de l’Ontario

Par Dr Denis Prud’homme, Président du Groupe de travail sur les communautés francophones de l’Ontario

Toute personne devrait avoir accès à des soins de santé de qualité et être capable de participer à des projets de recherche en santé indépendamment des différences linguistiques et culturelles.

Cependant pour les 750 000 francophones de l’Ontario, il y a un risque d’effets indésirables lorsque cliniciens et patients ne peuvent pas communiquer de façon efficace parce qu’ils ne partagent pas la même langue maternelle. Ceci est particulièrement pertinent dans le domaine de la santé mentale.

Dans de tels cas, les symptômes avant-coureurs d’une maladie peuvent ne pas être bien communiqués, les diagnostics peuvent être mal compris et les options de traitement peuvent être source de confusion. La conséquence est que pour les patients francophones les décisions importantes concernant leur santé peuvent être davantage influencées par leur capacité à comprendre les informations fournies plutôt que par l’efficacité des options disponibles. Ils peuvent également éprouver des difficultés à suivre un traitement prescrit parce que de l’information critique s’est perdue dans l’interprétation. Cela peut augmenter le risque de complications et affecter l’amélioration de l’état de santé.

Les chercheurs en santé peuvent aider à répondre à cette question importante d’équité en incluant les variables linguistique et culturelle dans la recherche axée sur le patient qui peut influer sur la prestation des services de santé. En outre, ces variables doivent être prises en compte lors des activités de diffusion et de transfert des connaissances en vue d’améliorer la qualité des soins et de santé pour tous les Ontariens.

Le Groupe de travail sur les communautés francophones de l’Ontario a été créé pour soutenir les chercheurs en santé engagés dans ces types d’activités. Comprenant des chercheurs, universitaires, professionnels de santé, patients et organismes communautaires, le Groupe de travail peut aider les chercheurs à:

• Recruter des participants pour la recherche
• Analyser des données relatives aux besoins de santé des communautés francophones
• Traduire et diffuser les résultats de recherche aux patients et fournisseurs de soins de santé
• Développer une prestation de services de santé linguistiquement et culturellement appropriée
• Évaluer l’efficacité des interventions en services de santé

De plus, le Groupe a développé une trousse d’information sur les communautés francophones de l’Ontario qu’il continuera à réviser et à élargir au fil du temps. Le Groupe soutient également les lauréats du Concours IMPACT annoncés récemment au sujet des besoins particuliers des communautés francophones pour s’assurer que tous les Ontariens qui peuvent bénéficier de leurs découvertes en bénéficient réellement. Et ceci est vraiment la recherche axée sur le patient.